Evolution de l’indemnisation de l’activité partielle

Le décret du 28 mai dernier, parut au Journal Officiel le 29 mai, annonce la baisse progressive de l’indemnisation de l’activité partielle, à partir de juin ou juillet, suivant les secteurs d’activité :

 

 

Salariés vulnérables ou tenu de garder leur(s) enfant(s)

Pour les salariés vulnérables ou tenu de garder leur(s) enfant(s), pas de baisse d’indemnisation prévue : le salarié continuera donc à percevoir une indemnité de 70% de son salaire brut et l’employeur une allocation du même montant).

Secteurs protégés

Concernant les entreprises appartenant aux secteurs protégés (listées aux annexes 1 et 2 du décret 2020-810 de 29 juin 2020), elles continueront à bénéficier d’un régime plus favorable. Cependant, les entreprises listées dans l’annexe 2 devront en plus, pour cela, avoir constaté une diminution du CA d’au moins 80%, entre le 15/03/2020 et le 15/05/2020.

Secteurs protégés avec une forte baisse du CA (> 80%)

La baisse du CA (sur 2021) est appréciée au choix de l’employeur, pour chaque mois d’activité partielle, soit:

  • Par rapport au CA du même mois en 2020 ou 2019
  • Par rapport au CA des 6 mois précédents et le CA de la même période en 2019
  • Par rapport au CA mensuel moyen de 2019

Entreprises subissant des restrictions

Il s’agit :

  • Des entreprises fermées totalement ou partiellement
  • Des entreprises situées dans une zone de station de ski
  • Des entreprises situées dans des zones de reconfinement partiel ou total

Ces entreprises doivent également subir une baisse de chiffres d’affaires d’au moins 60%.

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Inscrivez-vous à la newsletter "Revue d'Actu"

Renseigner votre adresse e-mail pour recevoir chaque mois toutes les dernières nouvelles comptables, fiscales et sociales, décryptées par nos experts !