Optimiser

Optimiser

Combien dois-je mettre dans mon entreprise ?

Au-delà de la gratuité (par l’absence de taux d’intérêt) que caractérise l’épargne personnelle, il représente la prise de risque du créateur. L’apport personnel couvre en général les frais d’établissement, le stock et le Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

Les banques

Les banques financent dans la majorité des cas les biens saisissables ou cessibles, comme le matériel, les outils et l’immobilier. Elles financent rarement les biens immatériels comme par exemple les dépôts de marque.

En revanche, elles peuvent financer les fonds de commerce. Il est très rare qu’elles financent le BFR.

Les délais fournisseurs

Les délais fournisseurs sont difficiles à obtenir en création d’entreprise mais sont une source de financement court terme considérable (jusqu’à 60 jours) (lien loi délai de paiement).

Les délais clients

Il est possible de raccourcir les délais d’encaissement des créances clients en utilisant des outils financiers comme l’escompte, la cession de créances Loi Dailly ou l’affacturage.

L’étude des coûts de production

L’analyse des charges de structures et des charges variables est un élément essentiel de votre gestion. Au moins une fois par an il est nécessaire de vérifier la nature de vos charges et leur évolution. Nous attirons votre attention sur les variations qui doivent être maitrisées. Un moyen efficace de surveiller l’évolution de votre marge et de comparer votre entreprise à des entités concurrentes.

Les autres investisseurs privés

Le capital risqueur : il apporte des capitaux pour une durée déterminée en prenant des parts dans le capital en compte courant, en échange de quoi il demande un taux d’intérêts sur les sommes apportées en compte courant, un prix de rachat des parts sociales et un dividende prioritaire.

Les business angels : le modèle est le même que pour le capital-risque à la différence que les investisseurs sont des particuliers.

Les prêts participatifs : ce sont des organismes agréés par l’Etat qui prêtent à un taux élevé, avec des frais de dossier importants mais qui se placent en créanciers de dernier rang en cas de cessation d’activité.

Les aides

L’ACCRE : Permet l’exonération de certaines charges sociales la première année d’existence à compter de l’immatriculation de l’entreprise ou du travailleur non salarié. Restent dues les cotisations  CSG-CRDS, les cotisations accident du travail,  retraite complémentaire, FNAL, la formation professionnelle continue et le versement transport lien correspondant.

L’ARCE : c’est le maintien d’une partie des allocations chômage, prise soit sous forme de capital soit sous forme d’indemnités mensuelles lien correspondant.

Le parcours Nacre a pour objectif de donner aux porteurs de projet le maximum de chances de réussite. Il comprend : un accompagnement individualisé avant et/ou après la création/reprise de l’entreprise un prêt à taux zéro. Les bénéficiaires sont des personnes sans emploi ou rencontrant des difficultés pour s’insérer durablement dans l’emploi lien correspondant.

Les aides de France initiative réseau. Nous avons le plaisir d’être membre actif de ce réseau ! Ce réseau accompagne et aide financièrement les créateurs d’entreprise. 85% des entreprises aidées par ce réseau sont pérennes après 3 ans d’existence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.