Cas contacts et arrêt de travail : ce qu’il faut savoir

Faisant suite à l’annonce du Premier Ministre Jean Castex, les salariés cas contact ou présentant des symptômes ( > Retrouvez la liste des symptômes ici : https://www.ameli.fr/assure/covid-19/comprendre-la-covid-19-se-proteger/covid-19-reconnaitre-la-maladie-et-ses-symptomes-adopter-les-bons-gestes ) et ne pouvant pas télétravailler, peuvent désormais, à leur propre appréciation, effectuer une déclaration en ligne en deux étapes (depuis le 10 janvier 2021). 

 

Dans un premier temps, ils devront se rendre sur le site https://declare.ameli.fr/ , afin d’effectuer une première déclaration, en s’engageant à réaliser un test sous deux jours. À la suite de cette déclaration, le salarié pourra télécharger un récépissé servant de justificatif auprès de son employeur et comportant un numéro d’enregistrement, 

 

Dans un second temps, lorsque le salarié reçoit le résultat du test, il devra alors en enregistrer la date sur ameli.fr et télécharger un document équivalent à un arrêt de travail. 

Quel que soit le résultat, le salarié peut être indemnisé sans délai de carence pour une durée maximum de 4 jours. 

Si le test est négatif, l’arrêt se termine au bout de 4 jours et si le test est positif, l’arrêt peut être prolongé pour 7 jours maximum au total (si le salarié a besoin d’une période plus longue, il devra alors consulter son médecin traitant). 

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp
Partager sur twitter

Inscrivez-vous à la newsletter "Revue d'Actu"

Renseigner votre adresse e-mail pour recevoir chaque mois toutes les dernières nouvelles comptables, fiscales et sociales, décryptées par nos experts !